6 mars 2015
||||| 0 |||||
1047

Détecteurs de fumée, on fait le point !

Les Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée (DAAF) sont obligatoires à partir du lundi 9 mars 2015. En France, un nouvel incendie se déclenche toutes les deux minutes et si les consignes de prévention et de sécurité restent de rigueur, l’installation systématique de détecteurs de fumée permettra de lutter plus efficacement contre les départs de feux. A quoi ces derniers servent-ils ? Où les acheter ? Où et comment les installer ? Les réponses dans notre article 😉

A quoi va servir votre DAAF ?

Au cours de sa vie, 1 français sur 3 sera victime d’un incendie. Dans les pays où le taux d’équipement en détecteurs de fumée est supérieur à 80%, la mortalité a été divisée par deux. C’est pourquoi, l’installation des DAAF est un vrai sujet d’actualité à ne pas prendre à la légère.

Si le détecteur n’évite pas l’incendie, il identifie le départ de feux lorsqu’il se propage et émet un signal sonore pour vous prévenir et vous permettre d’évacuer les lieux rapidement. Pensez à appeler les pompiers au 18 ou au 112 et couper le compteur électrique ou la vanne de gaz, si ces derniers sont accessibles sans risque.

Où acheter votre DAAF ?

Soyez prudent : quand un produit de ce type devient obligatoire, certains n’hésitent pas à vendre des détecteurs à prix d’or ! Notre conseil : n’achetez pas un DAAF au-delà d’une vingtaine d’euros, cela suffira à avoir un produit conforme (norme européenne EN 14604).

Nous vous invitons d’ailleurs à retrouver les conseils de notre partenaire Kidde, ainsi que le détecteur proposé sur le site ! Vous serez assuré d’avoir un produit aux normes et à un très bon prix !  🙂

Installation detecteur fumee

Où et comment l’installer chez vous ?

Votre DAAF doit se fixer au plafond et s’il peut a priori s’installer n’importe où dans la maison, évitez tout-de-même la cuisine ou le garage, les endroits susceptibles de déclencher l’alarme pour de mauvaises raisons. La plupart des détecteurs se fixent à l’aide de vis et chevilles, mais pour les moins bricoleurs, des modèles « autocollants » existent.  😉

Autre élément indispensable : si votre habitation comprend plusieurs étages, il est obligatoire d’installer un DAAF à chacun d’entre eux.

Depuis la loi Alur, c’est au propriétaire du logement qu’il revient d’acheter et d’installer les détecteurs de fumée. Si le locataire est déjà en place à l’entrée en vigueur de la loi, le propriétaire est tenu de lui fournir le détecteur ou de lui rembourser l’achat. C’est ensuite à l’occupant, propriétaire ou locataire donc, de veiller à son bon fonctionnement. Les DAAF fonctionnant à piles, il est essentiel de vérifier régulièrement que votre détecteur est bien allumé et remplacer ses piles si ce n’est pas le cas.

Notre conseil

Cette nouvelle loi est l’occasion de s’assurer que votre habitation bénéficie des garanties dont vous avez besoin, que vous soyez locataire, propriétaire ou étudiant. Elles ont d’ailleurs pu évoluer depuis que vous occupez votre logement : une mise à jour de votre assurance devient alors nécessaire. Réaliser votre devis directement en ligne en sélectionnant les critères essentiels pour vous et votre famille. La solution pour profiter de votre appartement ou maison en toute sérénité ! 🙂

Si vous souhaitez d’autres informations, sur les détecteurs de fumée ou la couverture des risques incendie de votre assurance habitation, appelez votre conseiller qui saura vous orienter.

Pour illustrer cet article, découvrez la vidéo de notre partenaire :

Partagez cet article :