15 avril 2016
||||| 0 |||||
1179

PEL et CEL, comment ça marche ?

Lorsque l’on est jeune, l’immobilier demeure l’un des principaux postes de dépenses. En faisant le choix d’être locataire, on reste libre de déménager à tout moment et on évite certains frais tels que ceux intervenant dans le cadre de la copropriété. Passer au statut de primo-accédant constitue un engagement sur plusieurs années, c’est donc un projet qu’il faut bien étudier. Et devenir propriétaire, c’est surtout un excellent investissement pour l’avenir ! 😉 Si vous hésitez entre les deux options, deux placements (les fameux PEL et CEL) sont particulièrement intéressants et vous permettent d’anticiper sereinement votre futur achat.

PEL et CEL, avantages et différences

Toute personne, sans condition d’âge, peut ouvrir un Plan Epargne Logement (PEL) et un Compte Epargne Logement (CEL). Ces deux plans ne présentent que des avantages et se déroulent en deux phases : épargne, puis emprunt. PEL et CEL permettent ainsi de constituer un apport personnel avant de pouvoir bénéficier d’un Prêt épargne logement.

  • Le PEL est un placement intéressant proposant, depuis le 1er août 2016, un taux à 1,0% (2,5 % pour les PEL ouverts entre le 1er août 2003 et le 31 janvier 2015, 2% pour les PEL ouverts entre le 1er février 2015 et le 31 janvier 2016, 1.5% pour ceux ouverts entre le 1er février 2016 et le 31 juillet 2016). Malgré cette baisse, il demeure un produit d’épargne compétitif. En outre, il est peu fiscalisé. Sans risque, c’est un produit simple qui ne nécessite pas de compétence particulière. Le PEL peut être ouvert dans l’optique de financer une opération immobilière (acquisition ou travaux) liée à la résidence principale ou bien de disposer d’une épargne liquide à moyen ou long terme.
  • Le CEL produit un intérêt plus faible que le PEL mais permet de disposer d’une épargne à tout moment. Posséder un CEL, c’est également la possibilité d’obtenir un prêt épargne logement à un taux privilégié après une phase d’épargne de 18 mois minimum pour financer une opération liée à votre résidence principale (acquisition, construction, extension, gros travaux).

Retrouvez les taux en vigueur de ces placements sur ce lien. Et pour bien vous accompagner dans la mise en forme de votre projet d’achat immobilier, contactez votre conseiller qui saura vous orienter ! 🙂

Partagez cet article :
Tags: