18 mai 2015
||||| 0 |||||
1007

Gérer son compte au quotidien

Il est aujourd’hui de plus en plus simple de suivre ses entrées et sorties d’argent, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez ! Cela demande également de prendre de bonnes habitudes et d’anticiper certains aspects avec votre conseiller. Voici donc quelques conseils pour bien gérer son compte au quotidien 🙂

Les mille et une manières de consulter votre compte

  • ThinkstockPhotos-184420780-carteLe guichet : il vous permet de retirer votre nouveau chéquier ou votre nouvelle carte bancaire. Vous pouvez également vous y rendre pour réaliser une opération qui ne peut pas être effectuée à un guichet automatique ou à distance.
  • La banque à distance : De plus en plus de services (consultation, virements…) sont disponibles via la banque à distance, c’est-à-dire via Internet, depuis un ordinateur ou votre smartphone ou tablette avec l’application Ma Banque.
  • Votre conseiller : Pour toute question liée à votre compte et à son utilisation, vous pouvez bien évidemment contacter votre conseiller. Il vous apportera les meilleurs conseils pour une gestion optimale de votre argent et sera en mesure d’adapter ou de mettre à votre disposition les services les plus adaptés.
  • Distributeur de billets (DAB) : Avec votre carte bancaire (et son code), vous pouvez retirer des espèces à tout moment dans n’importe quel distributeur automatique de votre banque ou d’une autre enseigne. Dans ce dernier cas, et selon la politique tarifaire de votre banque, les retraits, dits déplacés, peuvent être facturés.
  • Guichet automatique bancaire (GAB) : Selon votre type de carte bancaire et les guichets automatiques, vous pouvez consulter le solde de vos comptes, effectuer des versements d’espèces et des dépôts de chèques, commander un nouveau chéquier, ordonner des transferts de fonds…
  • Le téléphone : vous pouvez consulter votre solde à tout instant (en utilisant le Filvert au 0 800 10 20 90), connaître les dernières opérations, prendre rendez-vous avec votre agence, faire opposition aux moyens de paiement s’il le faut…

Apprenez à pointer

calculette comptePour bien gérer son budget, mieux vaut avoir une vue d’ensemble sur ses entrées et ses sorties d’argent. C’est pourquoi il est essentiel de pointer régulièrement son relevé tout en tenant compte des opérations qui ne sont pas encore passées. Voici le petit vocabulaire nécessaire pour comprendre comment et quand sont comptabilisées les différentes opérations :

  • Crédit : toutes vos rentrées d’argent sont comptabilisées dans la colonne « crédit » (dépôts d’espèces, virements reçus, chèques encaissés…).
  • Débit : toutes vos sorties d’argent sont comptabilisées dans la colonne « débit » (prélèvements automatiques, chèques émis, achats effectués par carte bancaire, retraits d’espèces…).
  • Solde : c’est la position de votre compte le jour de l’édition du relevé ou de la consultation sur Internet. En d’autres termes, le « crédit » moins le « débit ». Si ce résultat est négatif, vous êtes à découvert ! Attention, cette position ne prend pas en compte les opérations en cours (chèques émis et encore non débités).
  • Date d’opération : date à laquelle l’opération a été portée dans les délais de traitement de chaque type d’opération.
  • Date de valeur : date à laquelle l’opération est effectivement prise en compte pour le calcul des intérêts ; aucune date de valeur ne peut être appliquée aux retraits ou dépôts d’espèces, ni pour les virements et prélèvements effectués sur le compte. Pour les chèques libellés en euros, la date de valeur ne peut désormais différer de plus d’un jour de la date retenue pour sa comptabilisation sur le compte.

Négociez un découvert raisonnable

Un achat trop important, un prélèvement non prévu… Vous avez dépensé plus que ce dont vous disposez et vous vous retrouvez… à découvert. Pour éviter ce type de situation, mieux vaut avoir fixé au préalable un seuil de découvert avec votre conseiller.

Face à un découvert, votre banque peut vous proposer :

  • Une facilité de caisse : Pour des difficultés de courte durée – pas plus de quelques jours par mois – la banque accepte d’honorer les paiements que vous avez effectués même si votre compte était débiteur. Ce type d’accord peut être précisé dans votre convention de compte (signée lors de l’ouverture du compte), mais révoqué à tout moment. Un taux d’agios spécifique est appliqué sur le découvert. Ce taux est généralement renseigné sur votre relevé de compte.
  • Un découvert autorisé : En souscrivant une autorisation de découvert (soit inclus dans la convention de compte, soit dans un contrat dédié), vous avez l’assurance que la banque honorera les paiements même si votre compte est débiteur (dans la limite du montant octroyé et de la durée du découvert).

© Crédit-Agricole.fr

Partagez cet article :
Tags: