5 décembre 2019

Mary à tout prix

Université de Cambridge

1877, à l’Université de Cambridge, en Angleterre. Mary Paley et son époux, Alfred Marshall, sont deux professeurs d’économie respectés. Mais ils doivent rapidement changer d’université. Pourquoi donc ?

De Cambridge à Bristol…

Trois ans plus tôt, Mary Paley a passé avec brio ses examens de fin de licence. Elle commence à donner des cours d’économie, mais elle n’est pas officiellement diplômée, parce que… l’université ne donne pas de diplôme aux femmes !

En 1877, elle épouse Alfred Marshall, son collègue un peu plus âgé. Seulement voilà : c’était aussi son professeur quand elle était étudiante. Dans la bonne société de Cambridge, qu’une femme de la bourgeoisie travaille est déjà mal vu… mais en plus, qu’elle épouse son professeur, cela ne se fait pas du tout !

Le couple doit renoncer à Cambridge et part pour Bristol, une université moins rigide. Les deux travaillent mais, conformément à la loi, Mary n’a pas le droit de toucher son salaire, qui est versé directement à son époux…

Le couple donne naissance à un livre majeur

C’est pourtant à quatre mains que, la même année, Mary et Alfred publient un premier manuel d’économie remarqué : Economics of Industry. Quelques temps plus tard, Mary aide Alfred à écrire le livre qui le fera connaître, dans lequel il développe sa vision du marché comme lieu de la rencontre de l’offre et de la demande, autour d’un « prix d’équilibre ».

Avec cet ouvrage, Alfred devient le chef de file des économistes « néo-classiques »… et sa femme sombre un peu dans l’oubli. Elle sera tout de même diplômée d’honneur de l’université de Bristol en 1926. L’université de Cambridge, quant à elle, n’acceptera de diplômer les femmes qu’en 1947… 60 ans après le mariage d’Alfred et Mary.

Partagez cet article :
Tags: